Top 10 des animateurs télé qui ont chanté et ne chanteront plus

En septembre dernier sortait le premier album de Christophe Hondelatte, Ou pas, dont on a appris récemment de la bouche même de l’intéressé que ce serait également le dernier. L’animateur mythique à blouson noir de Faites entrer l’accusé ne veut pas revivre le déferlement de critiques négatives qui se sont abattues sur lui, notamment dans l’émission de Laurent Ruquier, qu’il a quittée pendant son interview-supplice.

Christophe Hondelatte ne sera ni le premier ni le dernier animateur télé à avoir tenté en vain d’élargir son spectre artistique. D’autres avant lui ont essayé ; certains ont eu des problèmes, d’autres ont presque réussi à faire oublier ce passage douloureux de leur existence.

Mais moi je n’oublie jamais. Et aujourd’hui j’ai décidé de ressortir toutes ces pépites méconnues du placard à merveilles que constitue la base de données de Youtube. Et vous en faire profiter, amis lecteurs, car je sais que c’est exactement ce dont vous avez besoin en cette période de morosité automnale et pluvieuse.

 

1. Julien Lepers
« De retour de vacances, mon coeur encore y pense. »
Date du drame : 1978
Tout le monde sait (je crois) que Julien Lepers a composé quelques tubes dans les années 1980, notamment « Pour le plaisir » et « Amoureux fous » pour Herbert Léonard. On sait moins qu’il a lui-même chanté, de sa voix juvénile et nasillarde, ce tube inimitable qu’est « De retour de vacances », donnant lieu à quelques moments télévisuels mémorables, comme celui-ci, introduit par l’inénarrable Nicolas Peyrac. Si l’on oublie une gestion quelque peu hasardeuse du playback (le piano commence à jouer tout seul) et une légère perte de repères à 0:25, la prestation du jeune Lepers est enchanteresse.

 

2. Christophe Hondelatte
« Qui a dit, qui a dit, y a qu’à lui dire qu’il a une tumeur. »
Date du drame : 2011
Après avoir émerveillé le public parisien avec son spectacle « Dans ma maison tu viendras » en 2010, Christophe Hondelatte estime qu’il est temps de transformer l’essai et de sortir un album, enfin, après des années à pratiquer le violoncelle tout seul dans sa chambre comme un pauvre hère. C’est ainsi qu’il écrit, compose et interprète Ou pas (je ne ferai aucun commentaire sur le nom de cet album mais je n’en pense pas moins). Il fait agrafer les dossiers de presse par son beau-frère, les glisse dans la fente de la boîte aux lettres en bas de chez lui. Et un mois plus tard, la critique massacre le fruit d’une vie entière de réflexions musicologiques et réduit à néant ses rêves de gloire. Je vous laisse découvrir le clip de son single, Dr House, qui nous présente une vraie bête de scène, qui grimace, dodeline et fait l’amour à la caméra pendant près de 4 minutes. Il a confessé plus tard avoir été sous traitement médicamenteux lors du tournage.

 

3. Philippe Risoli
« Mais t’es bancal, drapeau rouge, t’as les abeilles. »
Date du drame : 2001
Au début du troisième millénaire, le Juste Prix s’arrête. Son animateur, Philippe Risoli, se recase sur RFM TV et y anime une émission musicale « Les copains d’abord ». En entendant tous ces tubes, une idée folle germe dans son esprit désormais libre et ouvert à toute nouvelle impulsion vitale, « et si je mettais enfin ma voix incroyable au service de la musique ». C’est donc tout naturellement que Philippe Risoli sort Autrement, un album de chansons qu’il décrit lui-même proches du style de Louis Chedid. On retrouve en effet l’influence majeure du fameux compositeur de « Anne ma soeur Anne » dans cette ôde aux bananes flambées que je vous présente ici. On appréciera également les tremolos à la Michel Berger dans certaines phrases du couplet (« ça devrait marcher, ça marche pahaha »).

 

4. Passe-partout
« Et le plus vite possib’, il faudra toutes les clés. »
Date du drame : 2005
C’est l’histoire d’un nain tout à fait épanoui dans son travail de nain. Alors le nain, il décide d’écrire une chanson sur son travail, le nain. Ensuite le nain va à Auchan, achète le Bontempi le plus cher (pour que le résultat soit quand même un peu quali) et compose une mélodie rythmée et entraînante sur lesquelles il pose sa voix de crooner, le nain. Puis le nain va sur Direct 8 et défend son morceau sous les regards médusés des animateurs de « Jeux sans enjeu », qui se targuaient cinq minutes plus tôt de prendre « la place un peu d’avant tout le monde ». Pour tout vous dire, j’avoue que j’ai très peu d’infos sur Passe-Partout mais j’ai beaucoup réfléchi sur cette personne, sa fonction dans la société (nain à la télé), et également sur cette vidéo qui est assez célèbre. Donc je vais me contenter de conclure modestement par cette remarque : un nain qui chante c’est quand même assez marrant.

 

5. Stéphane Bern
« Je t’ai pas regardé, pas vu, tu dois me prendre pour une dragonne. »
Date du drame : 2009
Avant de triompher au cinéma dans des films pornos en costumes (du moins je présume qu’il s’agit de cela au regard de cette bande-annonce), Stéphane Bern a commencé sa carrière d’artiste dans un album de chansons caritatives (ou plutôt un livre d’histoires avec des chansons, d’après ce que j’ai compris), où ses talents déclamatoires éclatent au grand jour dans un slam nommé « Le plus beau poème d’amour ». Malheureusement aucun clip n’existe pour ce beau poème, donc vous vous contenterez de ce simple lien. Courez-y, vous ne le regretterez pas.

 

AVERTISSEMENT : Pour la deuxième partie de ce top je vous laisse vous organiser pour faire vous-mêmes les commentaires drolatiques. J’ai besoin de repos, après avoir réécouté tout ça.

 

6. Noel Mamère
Date du drame : 1980

 

7. William Leymergie
Date du drame : 1984

 

8. Bernard Montiel
Date du drame : 1989

 

9. Sophie Favier
Date du drame : 1984

 

10. Dorothée & Hélène Rolles
Date du drame : 2010

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>