Etude de la répartition qualitative des morceaux dans les albums de 9 à 15 titres, d’après un échantillon représentatif de quarante albums trop bien

Un jour, je suis tombé sur un billet de blog — ou une image de 9gag, je sais plus, en tout cas je ne l’ai jamais retrouvé(e) — qui détaillait ce qui était censé être la tracklist type de tout album pop, qui suivrait un modèle qui proposait à peu près un truc du genre : 1) morceau catchy top cool, 2) bon morceau, 3) morceau un peu moins bien, 4) meilleur morceau de l’album, 5) morceau de merde pour meubler, etc…

C’était beaucoup plus marrant que ça dans ce billet de blog (ou cette image de 9gag), car l’objectif de l’auteur était avant tout de faire de l’humour ; mais moi j’ai trouvé encore plus marrante cette idée qui consiste à imaginer la chose suivante : il existerait un schéma implicite dont la plupart des artistes s’inspirent pour ordonner les morceaux de leurs albums.

Finalement, je me suis dit que c’est une thèse assez facile à vérifier. Il suffit de prendre plein de disques, de noter toutes leurs tracks et de voir à quelle position moyenne se trouvent les bons et les mauvais morceaux, les chefs d’oeuvres et les résidus de vieux fonds de tiroirs.

Donc je l’ai fait. Et voilà le résultat :

Un savant calcul de moyennes pondérées basé sur les données présentées ci-dessus permet de déterminer pour chaque piste une note générale, qui nous donne la conclusion suivante : le meilleur morceau se trouve sur la piste n°13. Viennent ensuite la 1, la 3, la 2, la 5 et la 4. C’est dingue non ?

En fait je crois que j’ai pas assez de données.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>